Histoire des Sapeurs-Pompiers du Centre de Secours de Roquevaire.

 

 

Il semble que, en 1939, la commune de Roquevaire, présidée par le maire Monsieur Félix Tremellat, ait pris la décision de former un corps de sapeurs-pompiers en anticipation de la guerre qui se profilait. Cette décision a probablement été motivée par la nécessité de renforcer les capacités locales de secours et de protection civile en prévision des événements liés au contexte de la Seconde Guerre mondiale.

Le conseil municipal a voté en faveur de la formation de ce corps de sapeurs-pompiers, soulignant ainsi l'importance de disposer de ressources et de compétences dédiées à la lutte contre les incendies et à d'autres situations d'urgence. Les sapeurs-pompiers jouent un rôle crucial dans la protection des personnes et des biens, et leur formation était particulièrement pertinente à cette époque où les risques liés à la guerre étaient nombreux.

C'est un exemple de la manière dont les communautés ont réagi et se sont organisées pour faire face aux défis liés à la guerre et aux conséquences potentielles sur la sécurité et le bien-être des citoyens.

 

Le Conseil municipal vote la formation d’un corps de sapeurs-pompiers.

 

 

 

 

Considérant que la commune dont la population est de 2604 habitants, répartie dans trois hameaux Pont de Joux, Lascours et Pont de l’Étoile.
Il comprendra un effectif de 7 hommes conformément au décret du 13 août 1925. La commune s’engage à subvenir aux dépenses pendant une
période minimum de 15 ans.
La ville possède déjà une pompe à incendie et du matériel nécessaire.
Que les Sapeurs-pompiers jouiront des avantages et indemnités ci-après :
En cas d’incendie :
Le sous-officier 7fr50 de l’heure
Sapeurs 6fr50 de l’heure

Pour les exercices :
Le sous-officier 6fr de l’heure
Les Sapeurs 5fr de l’heure

Les employés Municipaux faisant partie du groupe ne seront indemnisé qu’en cas de service de nuit.
En exécution de l’article 10 du décret du 13 aout 1925, nommé pour faire partie de la commission chargée d’examiner les demandes d’admission
dans le corps et d’arrêter définitivement les cent…
Messieurs ; Michel Louis et Berger Joseph tous deux Conseillers Municipaux.

C’est par l’arrêté préfectoral du 11 janvier 1927 et par la délibération du conseil d’administration du 25 mars 1939, que le centre de secours de ROQUEVAIRE prend officiellement ses fonctions.
Il est composé de Joseph Martinat, adjudant chef de corps, des sapeurs,
Boisserand Gaston, Long Rosius, Long Louis, Décugis Jean, Jouve Paul et Roux Roger.

Ces sapeurs étaient chauffeurs, mécanicien, serrurier, plâtrier.

 

 

Messieurs: Négrel Charles, Long Bruno, Vernis Joseph et Vilhet Hippolyte,
tous domiciliés à ROQUEVAIRE, sont nommés pour faire partie de la commission chargée d’examiner les demandes d’admission dans le
corps, sont nommés délégués de l’Administration Préfectorale,
pour faire partie de la Commission prévue à l’article 10, alinéas 1, 2 et 3 du décret du 13 aout 1925 et chargés de prononcer l’admission des postulants
à l’emploie de sapeurs-pompiers au corps de ROQUEVAIRE.

 

 

En 83 ans, le corps de ROQUEVAIRE a utilisé 700 sapeurs-pompiers environs dont 8 chefs de centre ce qui prouve la durée de l’implication des soldats du feu.

 

Les sept créateurs du Centre de Secours de Roquevaire.

 

Boisserand Gaston

Decugis Jean

Jouve Paul

Long Louis

Long Rosius

Martinat Joseph

Roux Roger

 

Renforcés par quatre pompiers.

 

L'équipe n'étant pas assez nombreuse, quatre volontaires supplémentaires furent recrutés. Ce qui porta à onze l'effectif des Sapeurs-Pompiers de Roquevaire.

 

Roger Olive

Élie Rancurel

Gabriel Olivier

Antoine Suzan

Première remise des pompiers.

 

 

Hospice de Roquevaire avant sa démolition.

 

                                                                Doté d’un matériel fourni par le département et comprenant :                                                                                                                              

Ce matériel était logé sous  un hangar attenant à l’hospice de Roquevaire (photo ci-dessus).                  

1 camionnette C4 - 1 moto pompe - 1 jeep tonne

L’adjudant-chef  Martinat Joseph étant élu Maire de la commune le 10 mai 1953, ne pouvant plus assurer sa

fonction de chef de corps du Centre de Secours de Roquevaire, nomma Monsieur Bey Eugène Garde

Champêtre sur la commune, pris à ce moment-là le commandement de l’équipe en 1968.

 

Seconde caserne.

 

 

Local du centre de secours Rue Sainte-Anne.

En 1950, le corps de Sapeurs-pompiers de Roquevaire ayant recruté d’autres volontaires, nous changions de local. La décision fut prise de nous installer dans un local de la rue Sainte-Anne plus adapté au matériel et au personnel devenu plus nombreux. A ce moment-là, la municipalité décida de remettre un uniforme pour le feu à chaque pompier. Ce local permettait de faire des permanences au cours de l’été, pour des départs rapides.             

Les pompiers de Roquevaire étant sollicité par le département, nous étions

prêts à intervenir sur la plupart de grands feux.

 

3e Centre de Secours de Roquevaire.

 

 

Ancienne station essence Shell, rachetée par la Mairie de Roquevaire et aménagée par la municipalité.

 

24 octobre 1980.   

  Monsieur le Maire Léon David  et son Conseil Municipal lors de cette séance en Mairie, ont décidés l’acquisition de l’ancienne station Shell pour la future caserne des Sapeurs-Pompiers de Roquevaire.

 

 

Dernier Centre de Secours de Roquevaire.

 

Les chefs de Centre de Roquevaire.

 

 

Monsieur Martinat Joseph, Maire de Roquevaire de 1953 à 1971, et il est aussi le créateur du Centre de Secours de notre commune en 1939.

L’adjudant-chef Martinat Joseph de 1939 à 1968

Né le 5 novembre 1897, mécanicien de son état, est devenu Chef de Corps de Roquevaire et a pris ces fonctions en mars 1939 et jusqu’à 1968, et il avait les fonctions de  Maire de Roquevaire d’où il a été élu le 10 mai 1953. 39 ans de service au Centre de Secours, à l’heure actuelle c’est le Chef de Corps qui a duré le plus longtemps à la tête de la caserne.

 

 

 

 

 

Lieutenant Bey Eugène de 1968 à 1978

Né le 6 janvier 1915, il est rentré au Corps de Roquevaire le 1er mai 1949, dans la même année il est embauché comme Garde Champêtre sur la commune de Roquevaire au 1er juillet 1949 et a été titularisé le 26 janvier 1950. Il est décédé le 17 mai 1978.

Décoré de la médaille d’Honneur des Sapeurs-Pompiers.

 

 

 

 

 

 

 

Lieutenant Suzan Antoine de 1978 à 1982.

Né le 5 novembre 1921 à Roquevaire est rentré au Corps le 1er septembre 1945, il est ensuite devenu Chef de Corps le 22 juin 1978, après toutes ces années passé chez les pompiers il a pris sa retraite le 31 décembre 1982 et il nommé Capitaine honoraire le 1 janvier 1984. IL a été décoré de la médaille d’Honneur des Sapeurs-Pompiers et de la médaille de la ville de Roquevaire le 17 mai 2014.

 

 

 

 

 

 

 

Lieutenant Baudin André de 1982 à 1988.

Né le 26 février 1931 à Paris, photographe professionnel, rentré au Corps le 1er janvier 1968 et devenu Chef de Corps le 1er janvier 1983.

Médaillé de bronze pour acte de courage et dévouement le 6 avril 1977.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lan Gaston de 1988 à 2003.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lieutenant Buquoy René  

Chef de Centre depuis le 27 mai 2005 date de la prise de commandement du Centre de Secours de Roquevaire, jusqu'au 31 mars 2015. Il a su redonner l’envie aux Sapeurs-Pompiers de Roquevaire et la passion pour que le centre continu à s’épanouir.

 

 

 

 

 

 

Lieutenant Palanque Régis

A pris ses fonction de Chef de Centre de Roquevaire le 1er avril 2015 jusqu'au 31 novembre 2019.

 

 

 

Lieutenant Camerlo Lionel

Nouveau Chef de Centre il a pris ses fonction le 1er décembre 2019 jusqu’à ce jour.

 

 

 

 

 

 

Nouveau centre de secours de Roquevaire.